J’ai tenu un journal de bord pendant une partie de la campagne Sea Shepherd Stop the Grind (en juin 2014). A travers lui, j’espère vous faire découvrir l’engagement Sea Shepherd pour la sauvegarde des océans. Avec lui, je souhaite vous faire partager les instants uniques et flottants d’une aventure humaine des temps modernes; et enfin vous prouver par l’exemple que l’action, l’engagement de la société civile (par exemple l’engagement Sea Shepherd) permet de changer les choses. Voici donc la deuxième page de mon journal de bord, celui d’un « vomitérien ». Action. Pour les océans. Et c’est bien là le principal !

Engagement Sea Shepherd tempete-jour-2-ayrine-responsible-conceptEngagement Sea Shepherd 

Journal de bord – Jour 2 – 04 juin 2014 – Golfe de Gascogne – (46.571949, -2.098468

08h15. J’émerge de ma barquette gasoilée (le Columbus, bateau ambassadeur de Sea Shepherd, est un voilier de 60 pieds qui a 2 moteurs à l’arrière. Les éfluves de gasoil envahissent souvent la câle) avec l’image flottante du port de La Rochelle, et une envie d’arriver vite sur place, pour empêcher les férigiens d’exécuter leur funeste tradition sanguinaire ( les grinds ). A demi courbé dans la câle, déjà balloté par une mer taquine, je m’habille rapidement (grosse erreur). Je m’accroche à l’échelle d’accès, m’y reprenant à plusieurs fois pour accéder au pont. J’ai l’impression d’être un pilier de bar qui tenterait en fin de soirée de monter à une échelle. 

 

Engagement Sea Shepherd tempete-vagues-sea-sheperd-jour-2-ayrine-responsible-concept08h24. La tête en dehors de l’écoutille, une bouffée, que dis-je une claque gigantesque qui vous fait dilater les poumons et ouvrir grands les yeux . L’océan ! Un océan, qui comme pour me tester (je n’ai jamais mis les pieds sur un voilier), commence à sortir le grand jeu. Force 6 à 7, ça bouge sévère ! La houle s’abbât sur nous et la mer se hâche à la mode viking. J’ai l’impression d’être dans le grand 8 d’une fête foraine. Mon coeur vascille quand des creux de 6 à 7 mètres se forment. Instantanément, un immense sentiment de vulnérabilité face à la beauté et surtout la puissance d’une mer qui n’a même pas passé la seconde !

 

Engagement Sea Shepherd richard-merigeaux-sea-sheperd-jour-2-ayrine-responsible-concept08h33. Très vite, j’ai le ventre en vrac, tout bouge là dedans d’une manière surprenante. Rapidement la nausée m’envahit et sans crier gare, je lâche mon premier vomi du séjour par dessus bord. Baptème ! Allez cadeau pour les mouettes …. Face au vent, j’aperçois le petit sourire du capitaine (Richard), qui semble vouloir me dire, bon courage, ce n’est que le début !  Impossible de rester sur le pont, je suis balloté de bâbord à tribord ne pouvant rien anticiper. Je m’accroche comme je peux mais la nausée, de plus en plus forte, me déconcentre. Les vagues frappent le bateau tels des béliers sur la porte d’un château, laissant derrière elles des gifles d’eau glacées qui traversent mon jean et mon pull (à retenir pour la suite, quand tu sors sur le pont, tu sors équipé). La nausée s’intensifie, un mal de mer vigoureux s’empare de moi et m’oblige, en titubant, à rejoindre ma barquette. J’avais déjà envie de vomir mais avec l’odeur du gasoil en plus, je vous laisse imaginer, … Et pourtant il faut que j’aille m’allonger ! Armé de mon petit seau, je courbe l’échine pour atteindre mon lit. A peine allongé, je lâche quelques petits renards. C’est aussi ça l’engagement Sea Shepherd ! Je tente de m’endormir.

 

Engagement Sea Shepherd tempete-travail-sea-sheperd-jour-2-ayrine-responsible-concept11h20. Je me réveille dans un sale état, pire qu’un lendemain de cuite (du genre réunion avec les anciens amis de la promotion) ! J’ai froid,  très froid, ça bouge, mon mal de mer n’est pas parti, je dirai même qu’il a empiré, comme la météo ! Je regarde Jérôme dans sa barquette, prostré, il ne semble pas être au top. Compagnon de vomi ! Je décide cependant de m’extraire de mon antre pour prendre l’air. Je grimpe à l’échelle, j’ouvre l’écoutille et je découvre une mer agitée qui nous livre une palette de couleurs magnifiques. Des nuances de mer turquoise et des vagues qui nous assaillent. De l’air, du vent, des embruns en pleine face. Pour fêter ça, comme pour remercier du spectacle, je revomi. Après cette offrande à Neptune, je lance un regard perdu vers la timonerie où Richard et Jean tiennent la barre. Imperturbables les Sea Shepherd ! Les yeux fixés sur l’horizon. Droit sur les Féroé. Le gros temps ne semblent pas les perturber … Mais comment font-ils ? Impossible de rester sur le pont sous peine d’être jeté à l’eau tant les creux s’amusent avec notre bateau. Le souvenir d’une petite feuille jetée dans un ruisseau déchainé me vient soudainement à l’esprit. Il faut que je m’allonge. J’y vais d’un pas nauséeux. Je vais rester cloîtrer dans la station service jusqu’à 20h, alternant renards, renardeaux, quichettes, ….et phases de « Je retente une sortie mais je ne tiens pas 5 minutes sur le pont ». Je m’endors une nouvelle fois, balloté.

20h02. J’ouvre les yeux, réveillé par une envie pressante. Sur terre, surtout pour un homme, c’est assez facile. Mais sur un bateau, avec une mer qui se déchaine, la plus simple des actions peut vite devenir une mission, que dis je un calvaire ! Après avoir failli tombé a l’eau plus d’une fois et réalisé des figures urinaires dignes des plus grands acrobates, je rejoins ma cabane,  et ferme les yeux. Aujourd’hui la mer m’a pris au dépourvu, et m’a fait vomir mon quatre heure. C’est aussi ça l’engagement Sea Shepherd, pousser ses limites au service des océans. Ca se mérite d’être un Sea Shepherd ! Une vieille chanson s’infiltre dans mes rêves ballotés …

Retrouvez les détails de cette aventure, façon journal de bord, dans les prochains articles du blog et sur notre page Facebook.
Vous avez aimé : Engagement Sea Shepherd Journal de bord – Jour 2 – 04 juin 2014 – Stop the grind .  Alors abonnez vous au blog de Ayrine pour découvrir les prochains articles…

 

Créditt photo: Antoine Beysens, pour Sea Shepherd

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.